COMMISSION CARTE BLEUE : PENSEZ A NEGOCIER VOTRE TAUX !

Accueil / Actu FBMV / COMMISSION CARTE BLEUE : PENSEZ A NEGOCIER VOTRE TAUX !

La carte bancaire est apparue en France en 1968. Après des débuts difficiles, elle est devenue le moyen de paiement référé des français. Selon une étude de l’IFOP datant de septembre 2013, 90% des français utilisent leur carte bancaire au moins une fois par semaine. Selon la même étude, environ 1/3 des personnes interrogées trouve inadmissible le refus de la CB de la part d’un commerçant.

Si la majorité des petits commerçants ne veulent pas accepter la carte bancaire pour des petites transactions, cela est dû aux coûts engendrés pour l’acceptation de ce type de paiement.
En effet, outre l’achat d’un terminal de paiement, les commerçants doivent souscrire un contrat spécifique dans leurs banques, souscrire à des services spécifiques (paiement sans contact…), et enfin doivent payer des commissions pour chaque transaction effectuée par carte bancaire.

Les commerçants doivent payer des frais fixes et des frais variables pour chaque transaction par carte.

Ces frais se composent en 3 éléments : la commission interbancaire de paiement (CIP), le taux bilatéral des transactions bloquées (TBTB) et la commission de la banque du commerçant.
Nous vous rappelons que les frais prélevés par vos organismes bancaires sont contractuels et qu’à ce titre ils sont négociables. Nous vous invitons à prendre contact avec vos institutions respectives afin de vérifier les taux et montants qui vous sont appliqués, et à renégocier le cas échéant ces montants.

Commentaires(0)

Laissez un commentaire